Avec un cheptel de 40 millions d’abeilles, ce centre veut produire des pollinisateurs qui résistent mieux aux agressions.

Pas loin de 13 millions de ruches manquent à l’appel pour maintenir la pollinisation agricole à son niveau dans le monde. C’est partant de ce constat que Thierry Dufresne s’est mis en tête de participer à leur sauvetage. Plutôt que de savourer sa retraite, cet ancien dirigeant des maisons de haute couture (Chanel, Lacroix, Inès de la Fressange…) a taillé une ferme apicole sur mesure pour la recherche. Créée en 2013 dans un domaine de la Sainte-Baume, près de Marseille, son Observatoire Français d’Apidologie (OFA) déclaré projet pilote européen, accueille plus de 800 ruches pour aider les scientifiques à travailler sur l’adaptation des reines aux agressions extérieures…

 

Article complet à consulter ici :