La survie de l’abeille s’écrit à Mazaugues

Après avoir créé la ferme apicole de la Sainte-Baume, Thierry Dufresne est convaincu que la formation des apiculteurs et que la reproduction des abeilles peuvent enrayer leur mortalité.

On ne peut rester insensible au phénomène de mortalité des abeilles. D’autant que la disparition de cet insecte est liée à l’alimentation de l’humanité puisque sans pollinisation, la production agricole se raréfie. Dans sa propriété blottie au pied de la Sainte-Baume, Thierry Dufresne est alerté sur ce dossier en 2011, à la lecture des médias. Après mûre réflexion, avoir pris les avis d’experts, il est parvenu à fédérer ses proches en dressant le constat que l’avenir de l’abeille est lié à son repeuplement et à la formation des apiculteurs…

 

Article complet à consulter ici :