Les deux protoypes d’Habeetation, réalisés par des maisons de poterie.

Trois jeunes entrepreneurs ont créé un prototype de ruches inédit, qui doit servir à réimplanter les abeilles en milieu urbain, apprend-on dans la revue Wedemain.
Habeetation, le nom de leur startup et de l’habitat qu’elle leur dédie, est ronde comme un œuf et conçue en terre. Son originalité est qu’elle ne sera pas vidée de son miel.

« Jusqu’à 50 % des colonies d’abeilles disparaissent chaque hiver faute de nourriture. Dans nos ruches, elles auront de quoi survivre pendant leurs périodes d’hibernation, sans le stress provoqué par les interventions humaines et les traitements », explique Pascaline Logeais, cofondatrice du projet avec Marie-Ségolène Clément et Benjamin Puill.

Les trois amis finalisent actuellement leurs premiers prototypes auprès d’artisans et d’ateliers locaux de réinsertion. Leurs clients seront les collectivités territoriales, les entreprises et associations à qui les ruches seront louées à la saison contre 1.500 à 2.000 euros.

« Nous avons estimé que nous pouvions avoir une cinquantaine de ruches au bout de la troisième année », précise Pascaline Logeais.

Pour peupler les premières d’entre elles, que l’entreprise pensent installer à Marseille, Lille et Bordeaux, elle dispose d’ores et déjà d’essaims achetés ou obtenus gracieusement auprès d’apiculteurs.

Article rédigé par Paul Molga
Journaliste aux Echos